Aérer, Aérer ! La salle de bain est une pièce à ventiler

salle de bain

Une salle de bain est, par nature, une pièce souvent humide. Elle est même souvent la principale source d’humidité de la maison. Les maisons étant de plus en plus hermétiques, il faut prévoir une bonne ventilation pour que la vapeur d’eau, et donc la condensation, puissent être dégagées, ceci afin de préserver un air sain et éviter des moisissures. Ceci est particulièrement vrai si votre salle de bains ne dispose pas de fenêtre ou si vous avez des matériaux sensibles à l’humidité comme du parquet par exemple.

Généralement, on peut choisir entre deux solutions :

  • La VMC simple flux hygro permet d’assurer le renouvellement d’air nécessaire pour éviter les gaspillages énergétiques. Elle aspire l’air vicié des pièces de la maison par des bouches d’extraction.
  • Plus efficace, la VMC double flux permet de faire rentrer de l’air frais, lui-même réchauffé par un échangeur qui filtre l’air vicié. Sachant qu’il est conseillé de prévoir une VMC double flux haut rendement pour rejoindre les exigences des futures réglementations thermiques.

Si votre logement est ancien et que vous ne pouvez pas poser de VMC, pensez à la VMP, pour Ventilation Mécanique Ponctuelle, qui peut être posée directement sur une vitre.

VMC ventilation simple et double flux

La ventilation assure le renouvellement de l’air à l’intérieur. Ce processus est essentiel pour préserver un sain, surtout lorsque des travaux d’isolation ont été effectués. Il permet également de réaliser des économies de chauffage. En rénovation, l’entrée de gamme est la ventilation mécanique répartie. Le principe est le suivant : il faut déterminer un chemin d’évacuation, depuis les pièces de vie vers les pièces techniques (cuisine, salle de bain, WC) puis vers l’extérieur. Dans chaque pièce humide est placé un appareil d’extraction. Ce système présente l’avantage de la simplicité. Un professionnel vous aide à y voir plus clair pour votre rénovation salle de bain Montpellier.

Un niveau au-dessus, la VMC simple flux. L’air neuf entre au niveau des fenêtres. Un groupe de ventilation commande l’extraction de l’air vicié dans les principales pièces de la maison. La VMC simple flux a connu des améliorations techniques importantes, notamment avec l’hydroréglable, qui ajuste le débit d’air au taux d’humidité relative. La consommation électrique et le niveau sonore ont également été considérablement réduits sur les appareils contemporains. Créer une bonne ventilation simple flux permet déjà d’améliorer sensiblement la qualité de l’air intérieur et de prévenir les problèmes d’humidité.

La VMC double flux est constituée de deux réseaux, l’un pour l’air entrant et l’un pour l’air sortant. Elle transmet au second les calories du premier, grâce à un échangeur thermique. Ce procédé beaucoup plus complexe est très efficace, mais réservé aux rénovations lourdes. Il fait partie d’un système global de chauffage et de ventilation du bâtiment. Il vous contraindra à créer un nouveau réseau de gaines, et donc à des travaux conséquents. Sur ce sytème de ventilation afin d’optimiser votre confort et les économies d’énergie, privilégier la VMC double flux haut rendement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *